sam. Oct 16th, 2021

Pour les petites entreprises, les enjeux financiers sont d’une importance critique. C’est particulièrement vrai pour les entreprises au démarrage, qui parallèlement manquent souvent de personnel qualifié pour s’occuper de la comptabilité.

Cette carence, menant souvent à une gestion superficielle des finances, peut limiter voire empêcher la croissance d’une entreprise. Elle limite l’arrivée d’éléments clés à la réussite de votre entreprise, faute de moyens pour les rémunérer.

Cependant il existe des bonnes pratiques qui peuvent être facilement mises en place pour améliorer la gestion financière de votre petite entreprise.

Réduire les dépenses

Il existe plusieurs actions à mettre en place pour optimiser la sortie d’argent de votre entreprise.

Dans un premier temps, il est important de se servir d’une carte de crédit pour payer ses passifs. D’une part, vous gagnez un mois pour régler le solde de votre carte, de l’autre, vous accumulez des points qui vous feront bénéficier de nombreux avantages par la suite.

Il s’agit ensuite, et c’est sûrement la notion la plus importante pour réduire ses dépenses, d’adopter le juste-à-temps (JAT). Issue du toyotisme, cette méthode d’organisation consiste à réduire au minimum le temps de passage des produits à travers les différentes étapes de leur élaboration. En d’autres termes, cela signifie ne pas créer des stocks inutiles. Ces derniers peuvent devenir des fardeaux et entraîner des coûts de gestion et de stockage. Le juste-à-temps, c’est privilégier le flux tendu en respectant la règle des « 5 zéros » : « zéro panne », « zéro délai », « zéro papier », « zéro stock » et « zéro défaut ». Il s’agit là plus d’une philosophie que d’une réalité. Difficile à atteindre, l’objectif est alors de tendre vers le juste-à-temps afin de vous permettre de réduire considérablement vos coûts et dépenses.

Dans la même lignée que le JAT, il s’agit d’honorer ses engagements à temps envers vos fournisseurs. Ni trop tôt, ni trop tard, juste à temps. L’avantage, c’est de conserver plus d’argent dans vos coffres. Cela peut paraître absurde, car nous avons tendance à vouloir payer une facture dès sa réception pour s’assurer de ne pas l’oublier, cependant c’est bien plus stratégique d’attendre les entrées d’argent pour réaliser vos paiements.

Augmenter les revenus

Maintenant que vos coûts sont optimisés, il s’agit d’augmenter les entrées d’argent de votre entreprise. Plusieurs leviers existent pour augmenter le chiffre d’affaires de votre business.

Incitez vos clients à vous payer en avance. Avec la mise en place d’une politique de « 2/10 et Net 30 », vous devriez voir le règlement de vos clients arriver plus rapidement qu’auparavant. Cette méthode accorde 2% de rabais si la facture est payée dans les 10 jours suivant son émission, sachant que le total doit être réglé dans les 30 jours. Dans la même lancée, il est capital d’avoir un œil sur les délais, afin de relancer les retardataires et ne pas perdre le fil de vos finances.

À la mode depuis quelques années, le crowdfunding génère des revenus sur la base de prévente de produits. Vous vous assurez ainsi d’avoir les capitaux nécessaires à la production, et de pouvoir mettre en place la notion de juste-à-temps vue précédemment.

Suivre une formation en comptabilité

Quoi de mieux que d’être en mesure de s’occuper soi-même de ses finances ? Pour cela, de nombreuses formations existent pour les petites entreprises via des cours de comptabilité ou des plateformes d’apprentissage en ligne.

Cette solution vous permettra de démêler de nombreuses notions floues de la comptabilité telles que le débit et le crédit, ou encore l’égalité entre ces 2 dernières dans les écritures comptables.

Faire appel à un professionnel pour sa gestion financière

Si suivre une formation en comptabilité vous semble impossible pour le moment, il est alors primordial de gérer son temps. Comme chaque heure compte en entrepreneuriat, il s’agit alors d’externaliser la comptabilité.

Cela vous rajoutera une dépense supplémentaire, mais vous aurez en contrepartie beaucoup plus de temps pour vous occuper du reste de l’entreprise.

Faire appel à un fiscaliste pour vos finances peut ainsi vous éviter de futurs problèmes fiscaux, grâce à des documents en ordre à fournir aux autorités.

Suivre rigoureusement ses finances

Pour ce faire, les rapports de performance vous assureront de suivre efficacement vos finances. Sur une base régulière (bimensuelle, mensuelle ou trimestrielle), la gestion de vos rapports permettra d’avoir une idée précise de la santé financière de votre entreprise.

L’un des facteurs à prendre en considération est le coût de revient. Cet indicateur permet de visualiser quel est votre coût de production, combien vous faites payer vos clients pour vos produits et services, et quelle marge vous en dégagez.

Il est recommandé de faire ce suivi mensuellement voire bimensuellement afin d’analyser votre inventaire et ainsi s’assurer que des stocks ne dorment pas dans votre entrepôt.